Le chant et les baleines

Nous prenons le traversier (un catamaran) à Rimouski pour rejoindre l’autre rive du St Laurent et nous rendre à Tadoussac, le repère des baleines. Nous avions appris plus tôt dans notre périple qu’un grand mur d’environ 300 m de profondeur venait couper le courant des eaux profondes de l’océan à Tadoussac, ce qui créait des conditions idéales à la vie du plancton. Celui-ci est mangé par les baleines tout l’été  pour qu’elles aient de bonnes réserves avant de repartir au large pour l’hiver. De plus, la seule race de baleine blanche est visible à Tadoussac : le béluga.

Nous arrivons donc à Tadoussac un vendredi et nous arrêtons au premier camping pour demander un emplacement ; la réponse est très claire : « vous n’êtes pas sans savoir que c’est le festival en ce moment, je ne prends que des réservations pour 2 nuits et ça fera 75$ ». Nous passons notre chemin et décidons de trouver un endroit pour faire du camping sauvage. La plage est l’endroit idéal…

Puis nous redescendons sur Tadoussac pour en savoir plus sur le festival qui s’y déroule. C’est un festival de la chanson francophone qui invite notamment des chanteurs ou des groupes connus pour faire des chansons à paroles, nous avons loupé les Cow Boy Fringuants d’une soirée ! Nous choisissons de nous rendre sur le site de l’auberge de jeunesse pour voir des groupes folk, voir rock, et musique du monde. Nous avons découvert Chantal Archambault dont le spectacle nous a bien plu.

Vous pouvez écouter sa chanson « La barque » en cliquant sur PLAY.

Ensuite nous sommes allés voir un groupe de rock mais leur français était incompréhensible et le son de la salle n’était vraiment pas terrible. Nous avons donc fini la soirée au son des musiques du monde. Il semblerait que le français des sénégalais soit plus compréhensible : le chanteur demande au public « ca va bien ? » tandis que le chanteur québécois demande « tu vas-tu bin ? » !! Sacré Québécois !!

Après une nuit dans la voiture, face à la mer, nous nous levons tôt pour aller voir les baleines. Elles sont parfois visibles depuis la rive, mais nous avons de meilleures chances de les voir depuis le bateau. Nous avons eu la chance d’observer des bélugas, des petits rorquals (milkyways en anglais) et des phoques qui passaient par là ! C’est très beau de voir des baleines si près du bateau…

Du bateau, nous avons aussi pu admirer le Fjord du Saguenay dont les falaises font parfois plus de 300m de hauteur et autant en profondeur. Le paysage est magnifique.

Enfin, avec un peu de retard, un petit message personnel!

 

Tadoussac

2 reflexions sur “Le chant et les baleines

  1. cpartimonkiki Auteur de l'article

    @Daddy
    C’était en haut de L’Empire State Building! C’est la vue du nord ouest de Manhattan avec le Rockfeller Center (derière le building qui touche le coin supérieur droit de la feuille).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *